Archives expositions personnelles France

Archives expositions personnelles (B)

Pour le Clos mobile, également créé en 2009, le déplacement est à la fois littéral et scientifique. Il s’agit d’une parcelle de vigne plantée dans une remorque de cépage Chardonnay, et à laquelle sont appliquées les préconisations publiées en 1819 par Jean-Antoine Chaptal dans son traité « L’Art de faire le vin », sur l’influence du climat, du sol, de l’exposition et du soleil sur le raisin. Le Chardonnay est le cépage le plus répandu au monde (Europe, Chili, Californie, Australie, Afrique du Sud) et il a la particularité de donner des arômes très différents en fonction du terroir et de la vinification. Régulièrement transporté d’une région à une autre et d’un site à l’autre, le Clos Mobile joue ainsi sur une ambiguïté entre terroir idéal et territoire mobile.


 





Nicolas Boulard, Clos mobile #1, 2012, vue de l’exposition La suspension d’incroyance au Frac Alsace

© Nicolas Boulard, DR

  Nicolas Boulard, Le clos du Frac
  Frac Alsace, Sélestat

  2010 - 2020

Communiqué de presse


Depuis une dizaine d’années, Nicolas Boulard construit une œuvre plastique à la croisée des champs de savoir et de pratiques qui n’entretiennent d’ordinaire aucun rapport entre eux. Pour lui, l’art procède de l’assemblage, comme la plupart des vins. Le domaine de la gastronomie et de la viticulture ont été à l’origine de son investigation des modalités de la création. Nicolas Boulard interroge l’art à l’aune de sa connaissance approfondie des procédés viticoles issu de ses origines familiales, et réciproquement, avec un plaisir certain, bouscule les règles de la viticulture en lui tendant le miroir de l’art. Son œuvre mêlant de manière hétérogène le vocabulaire artistique à des emprunts d’autres sources, il offre ainsi à divers publics le sentiment d’un abord facile de son œuvre. Son travail est interdisciplinaire et « indiscipliné ».


Dès sa formation, il soutient simultanément deux diplômes, en art et en communication, domaines traditionnellement considérés comme peu conciliables. Il les passe avec une seule et même œuvre, Cuvée 2001, un vin impossible : une vinification de vin de Champagne selon un procédé de vendange tardive, ce qui est absolument interdit en Champagne. Son œuvre ne se résume pas à une recette et à un contenu, elle revendique aussi une présence physique et graphique. Plus tard, Finement boisé (2007) et Nuancier plombé » (2011) sont des œuvres hybrides composées en revendiquant des références à la fois picturales et vinicoles, mais qui débordent ces champs pour affirmer la dimension plastique et visuelle nécessaire pour les inscrire dans le champ de l’art.


Au-delà de ces enjeux esthétiques, par ses emprunts aux productions gastronomiques, le travail de Nicolas Boulard interroge notre rapport à des questions sociétales actuelles comme le territoire et la durabilité. Son œuvre est d’une inconvenante mais nécessaire hétérogénéité, sorte d’encouragement à la désobéissance et à la vigilance contre le conformisme.


En 2008, le Frac Alsace confie à Nicolas Boulard la réalisation de son nouveau jardin, et l’artiste décide d’y implanter un vignoble improbable. Il le plante de cépages bordelais, les quatre cépages en proportions exactes du « Mouton-Rothschild » (Cabernet franc, Cabernet Sauvignon, Merlot, Petit Verdot), le plus fameux vin du monde et un emblème vinicole par excellence. Ils devront être cultivés en biodynamie, tel que l’Alsace s’en est fait une spécialité. Le Clos du frac est ainsi une superposition de modèles, dans un déplacement autant conceptuel que géographique. Le projet séduit et intrigue, il suscite parfois la réprobation. Dans une région marquée par une forte tradition viticole, il résonne de manière familière. Mais sa conception décalée interpelle les producteurs professionnels locaux, autant culturellement qu’économiquement, même si le projet n’a aucune vocation commerciale.


Conçu comme une plantation « à caractère culturel », on devrait néanmoins donner lieu à une première récolte en septembre 2012, à la fin de l’exposition de Nicolas Boulard au Frac Alsace. Mais nul ne peut prédire encore le caractère du vin que produiront les vignes à croissance d’ordinaire méridionale sur un sol alsacien et sous un climat continental… certainement une appellation d’origine non contrôlée.































Dossiers  

 







Récents  





































































Résultats de la recherche        Supprimer  Déplacer  Spam    Plus         




















































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































 



Recherche

  































































































Gilles Aillaud  

Important







Marika Prévosto   


À

sandie hatem

 

  


 jul 1 à 2h10 PM  







Gilles Aillaud, Le silence sans heurt du présent





En coproduction avec les Musées des beaux-arts de Rennes et de Saint-Rémy de Provence, cette rétrospective parrainée par la Fondation d’Entreprise Michelin est la première grande exposition consacrée à l’artiste depuis 10 ans. Une cinquantaine de tableaux provenant de grandes collections publiques et privées seront exposés au FRAC Auvergne.



























































.
















 







Du 20 juin au 30 septembre 2012, le Frac Alsace à Sélestat présente une exposition consacrée au travail de Nicolas Boulard, La suspension d’incroyance.

Frac Alsace Fonds régional d’art contemporain, Agence culturelle d’Alsace, 1 espace Gilbert Estève, route de Marckolsheim – 67600 Sélestat. Tél. : 03 88 58 87 55. Ouverture du mercredi au dimanche de 14h à 18h.

En parallèle à son exposition au Frac de Sélestat, Nicolas Boulard présente également des œuvres à la cave de Ribeauvillé ainsi que dans les vitrines des Galeries Lafayette à Strasbourg, du 9 juillet au 4 août.







Nicolas Boulard, Le clos du Frac

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2016. Tous droits réservés

Nicolas Boulard, Clos mobile #1, 2012, vue de l’exposition La suspension d’incroyance au Frac Alsace