Lionel Bayol-Thémines, Titanesland
  Galerie Maïa Muller, Paris
  03.03 - 23.04.2011

Communiqué de presse


Maïa Muller présente du 3 mars au 23 avril 2011 les photographies de Lionel Bayol-Thémines.


Photographe plasticien, Lionel Bayol-Thémines vit et travaille à Paris. Depuis une vingtaine d’années il poursuit une recherche plastique centrée sur l’humain. Sur les rapports de l’homme à son histoire, à son espace, à son évolution et l’identité qui en découle. Principal médium : la photographie. Depuis 2004 Lionel Bayol-Thémines est résident permanent de la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques à Paris.


Titanes Land est un « work in progress » décliné en plusieurs séries : Identity, Intimity, Titan’s eyes, Titan’s memory, Press, Landscape invasion, Keep border et Watchmen.


Se croisent ici le banal et la légende. Ces lutteurs, ces super héros mettent leur aura à l’épreuve de la réalité. Si, à l’évidence, le mythe du surhomme y perd de sa superbe, il participe toutefois puissamment à sa construction identitaire. Le héros devient alors individu avec tout ce qui le constitue : un vécu, un quotidien, une mémoire, une place dans le monde.


Plus les instantanés se multiplient, plus il devient clair que ces personnes sont en symbiose avec leur masque ; que ces masques sont indivisibles de leur personnalité. Nous comprenons alors que ce monde n’est pas une parade costumée, mais un reflet de notre réalité. Ces différentes séries explorent l’espace privé, l’espace public et les pratiques qui nous constituent.


Titanes Land est construit comme un jeu, un espace de réflexion sur les possibles de changer la règle du je. Une magnifique occasion de nous émanciper et de reconsidérer cette réalité au quotidien. Une démarche de science-fiction qui, à l’instar des écrivains abordant le même genre, faisant mine de nous éloigner de notre environnement direct nous en ont rapprochés et nous ont ouverts à la critique.


La galerie Maïa Muller présente le volet Intimity de cette vaste série. Ici, chaque titan nous invite dans son univers de vie, il réitère les gestes, les situations de son intimité quotidienne. De la chambre à coucher, à la salle de bains, jusqu’au départ au travail, il interroge la banalité de ces gestes. Cette fois, le masque n’occulte pas d’identité mais au contraire en est le constituant : il catalyse « le donné à voir du banal ».





© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Lionel Bayol-Thémines, Titanesland, galerie Maïa Miller

Exposition du 3 mars au 23 avril 2011. Galerie Maïa Muller, 21 rue Guénégaud - 75006 Paris. Tél.: +33 (0)1 73 74 66 17. Ouverture du mardi au samedi de 11h à 13h et de 14h30 à 19h.

Archives expositions personnelles France

Archives expositions personnelles (B)