Gilles Barbier, Banana Riders  
  Galerie Vallois, Paris
  22.04 - 24.05.2009

Communiqué de presse

La banane est un élément récurrent du vocabulaire de Gilles Barbier depuis le début des années 2000. Non seulement elle évoque l’humour, la chute, le gag, mais la banane est aussi pour l’artiste un des éléments qui entrent en action dans la notion de glisse (« La glisse est une activité et une pensée qui permet de survoler les contradictions et d’en lubrifier les écarts, de façon non pas à en faire des synthèses closes, mais d’en vivre les extrémités, les deux bouts, dans un espace indécomposable » in Un abécédaire dans le désordre, 2008, Editions du Regard).

Ainsi, en 2003, une banane en cire à moitié mangée était négligemment « jetée » dans un coin de son exposition à la galerie, juste au-dessous d’un grand dessin intitulé L’usine de vaseline onirique. Par la suite, les bananes se glissent dans ses sculptures (Paysage mental,Méga Maquette II, L’Inconséquence des gestes, etc) et dans ses dessins, jusqu’à s’attrouper dans deux grandes oeuvres (Banana Riders et Babana Riders - The Way Back, 2006) qui préfigurent l’installation présentée au project room de la galerie.

Banana Riders est une charge de bananes (plus d’une centaine) dont on ne sait si elle est grotesque ou héroïque. A l’image d’un troupeau, les premiers fruits sont fringants, réunis en un groupe compact, et montés de cavaliers en redingote et haut-de-forme brandissant leurs oriflammes à la gloire des agents mouillants (cocamide MEA, oetylpyridium chloride)... En fin de cavalcade, les bananes pourrissent, noircissent, jusqu’à n’être plus que des peaux mortes et molles. Cette guirlande de trois mètres de long se déployant - flottante - dans l’espace à hauteur des yeux est une prouesse technique (chacune des bananes est un moulage en résine peint à la main) et visuelle: en effet, sous un certain angle, le ruban se mue en un cercle où les vieilles bananes rejoignent la tête de la troupe...








© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Exposition du 22 avril au 24 mai 2009. Galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois, 36 rue de Seine - 75006 Paris. Tél.: +33 (0)1 46 34 61 07. Ouverture du lundi au samedi de 10h30 à 13h et de 14h à 19h.


Gilles Barbier, Banana Riders

Archives expositions personnelles France

Archives expositions personnelles (B)