Archives expositions personnelles France

Archives expositions personnelles (B)

Depuis les années 90, Eric Bourret parcourt le monde. À l’instar des Land-Artists Anglais, Éric Bourret ne peut créer que dans un corps à corps étroit avec la nature. Sommets himalayens, étendues océaniques ou anfractuosités cézanniennes se succèdent pour retranscrire, dans des tonalités d’une grande douceur ou d’une densité extrême, l’immensité et la très grande beauté plastique des éléments qui nous entourent.

L’acuité de son regard révèle bien plus qu’une mer étale ou qu’un ciel pommelé. Au-delà de la maîtrise du médium et de la pureté des clichés, chacune des photographies exposées nous ramène aux mystères universels de la création de notre univers, faisant de cet artiste marcheur bien plus qu’un simple photographe.

Eric Bourret, Marines, tirages pigmentaires sur papier coton arches 140 x 170 cm contrecollés sur aluminium dibond. Encadrement en bois teinté noir © Eric Bourret - 2014 Eric Bourret, Marines, tirages pigmentaires sur papier coton arches 140 x 170 cm contrecollés sur aluminium dibond. Encadrement en bois teinté noir © Eric Bourret - 2014

Eric Bourret, Marines, tirages pigmentaires sur papier coton arches 140 x 170 cm contrecollés sur aluminium dibond. Encadrement en bois teinté noir © Eric Bourret - 2014

Né en 1964 à Paris, Éric Bourret vit et travaille dans le Sud de la France et en Himalaya. L’oeuvre de cet " artiste marcheur " prend sa source dans la lignée des Land-Artists Anglais et des photographes-arpenteurs de paysages. Depuis le début des années 1990 et au travers de paysages de tout horizon et à toute altitude, Éric Bourret, parcourt le monde, à pied, en effectuant des prises de vues photographiques qu’il appelle " expérience de la marche, expérience du visible. "De ces voyages, Éric Bourret évoque le potentiel de transformation sensoriel et physique que provoque la marche " l'expérience du trajet parcouru exacerbe la perception et la réceptivité au paysage."

Eric Bourret, Série Venise, tirages pigmentaires sur papier coton arches 60 x 75 cm contrecollés sur aluminium, châssis affleurant en bois teinté blanc de 4 cm © Eric Bourret - 2013 Eric Bourret, Série Venise, tirages pigmentaires sur papier coton arches 60 x 75 cm contrecollés sur aluminium, châssis affleurant en bois teinté blanc de 4 cm © Eric Bourret - 2013 Eric Bourret, Série Venise, tirages pigmentaires sur papier coton arches 60 x 75 cm contrecollés sur aluminium, châssis affleurant en bois teinté blanc de 4 cm © Eric Bourret - 2013

Eric Bourret, Série Venise, tirages pigmentaires sur papier coton arches 60 x 75 cm contrecollés sur aluminium, châssis affleurant en bois teinté blanc de 4 cm © Eric Bourret - 2013

Au cours de ces expéditions, d'une semaine à plusieurs mois, l'artiste, selon un protocole déterminé, prend des photographies en multipliant, sur le même négatif, les vues d'un même paysage, afin de superposer l’échelle temporelle géologique à l’échelle temporelle humaine.

En redoublant de multiples fois la prise de vue initiale, une partie de l’image se désintègre sur la pellicule avant de se concrétiser. L'image photographique naît de la somme de chaque mémoire enregistrée sur le même négatif comme "un feuilleté temporel" d’où sont tirées des séries d’images vibrantes, oscillantes, presque animées.

Le travail de "marche-photographie" peut également prendre la mesure du paysage et de la marche à travers des séries de saisies photographiques plus factuelles, insérant la date et le lieu de prises de vues ainsi que la durée ou la longueur de la marche.

Les images d'Éric Bourret peuvent être perçues comme une attestation plastique, un complexe insolite et sensible de qualités rythmiques. Elles sont, dans le même temps, l'archive singulière d'une expérience subjective, ainsi qu'il le confie lui-même : "Je suis constitué des paysages que je traverse et qui me traversent. Pour moi, l'image photographique est un réceptacle de formes, d'énergie et de sens." Son travail a fait l'objet depuis 1990, d'expositions et d'acquisitions dans les musées et centres d'Art, en Europe, aux États-Unis et en Afrique. Éric Bourret expose au Palazzo Mora durant la Biennale de Venise 2015.


  Eric Bourret, Et l’espace fera de moi un être humain
  Musée Ziem, Martigues

  14.10.2015 - 26.02.2016

Communiqué de presse


Fort d’un fonds permanent axé en très grande partie sur le paysage, le musée Ziem poursuit l’exploration de ce thème depuis plus de 100 ans maintenant.

Avec cette exposition, composée d’une soixantaine d’oeuvres pour beaucoup inédites, il vous invite à suivre le chemin emprunté par le photographe Éric Bourret ces dix dernières années.


















































.
















 







Eric Bourret, Marine, 2014. tirage pigmentaire sur papier baryté, sous diasec 50 x 70 cm, contrecollé sur aluminium dibond. Châssis affleurant en bois teinté blanc. © Eric Bourret - 2014

Eric Bourret, Marine, 2014. tirage pigmentaire sur papier baryté, sous diasec 50 x 70 cm, contrecollé sur aluminium dibond. Châssis affleurant en bois teinté blanc. © Eric Bourret - 2014

Exposition du 14 octobre 2015 au 26 février 2016. Musée Ziem, boulevard du 14 juillet - 13500 Martigues. Tél.: +33 (0)4 42 41 39 50. Ouverture du mercredi au dimanche de 14h à 18h.








Joseph Beuys, Backrest, Galerie Thaddaeus Ropac Paris

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2015. Tous droits réservés

Eric Bourret, Ciels, tirages pigmentaires sur papier baryté montés sous diasec 145 x 175 cm, contrecollés sur aluminium dibond, châssis affleurant en bois teinté noir ciré de 6 cm © Eric Bourret - 2010 Eric Bourret, Ciels, tirages pigmentaires sur papier baryté montés sous diasec 145 x 175 cm, contrecollés sur aluminium dibond, châssis affleurant en bois teinté noir ciré de 6 cm © Eric Bourret - 2010

Eric Bourret, Ciels, tirages pigmentaires sur papier baryté montés sous diasec 145 x 175 cm, contrecollés sur aluminium dibond, châssis affleurant en bois teinté noir ciré de 6 cm © Eric Bourret - 2010