Butz&Fouque, Breaking Date Missing fact
  L’Onde, Vélizy-Villacoublay
 19.01 - 01.03.2008

Annonce de la résidence à l'Onde - Texte de Nicolas Surlapierre (extraits)

"Le binôme Butz&Fouque sera accueilli en résidence à l'Onde de septembre à décembre 2007. Elles exploreront ce lieu de création, fréquentant assidûment la scène, les coulisses, et pourquoi pas les bureaux, pour poser leur regard sur la rentrée artistique et fabriquer des images qui nous accompagneront toute la saison.

[...] Butz et Fouque ne se contentent pas de venir sur les lieux, de les voir, de les cadrer, de les repérer comme pour un tournage, de sorte que, quand on leur présente l'endroit, on a un peu l'impression d'être une agence immobilière qui fait visiter quelque chose qu'elle n'était plus absolument certaine de vendre ou de louer. On se surprend à dire: "c'est un endroit que j'aime beaucoup" et on se met à parler un peu comme dans les catalogues de décoration où tout semble parfaitement en place et, tout pourrait effectivement l'être, rien ne saurait être dérangé par la vie et ni par cette manière de penser le rangement. Les choses se superposent entre elles, on attire l'attention sur des gains de place aussi astucieux qu'inutiles qui forceraient à retrouver dans Bachelard ou Pérec des raisons de ne pas s'apercevoir que face à la vie rêvée en panoplie que Butz et Fouque proposent et à laquelle elles voudraient qu'on puisse croire, tout fonctionne banalement, "l'outil visuel" c'est le corps ou leur faux corps comme on dirait du faux bois. L'ambiance cinématographique est celle sans doute des oeuvres majeures, celles de la "double hélice" et peu celles de téléfilms pensés sur le modèle du roman photo [...]"

  Nicolas Surlapierre, Conservateur au Musée d'art moderne de Lille Métropole


Toutes ces photographies proviennent de l'exposition à  Micro-Onde. Certaines ont été prises dans des lieux secrets et interdits au public du bâtiment qu'elles ont pu investir, dûment accompagnées d'agents de sécurité, comme à 25 mètres au-dessus de la scène de spectacle, lieu que les artistes ont assimilé à une cale d'avion et où elles ont transposé une ambiance en fonction de la configuration de l'espace. Butz&Fouque ne modifient jamais leur "aire" de travail (aménagement ou luminosité),  ce sont leurs corps qui s'adaptent à la configuration choisie à travers des postures, des masques, perruques et autres accessoires en tous genres...

L'autre séquence, sur fond bleu, prise cette fois dans un lieu plus public de l'Onde, à l'entrée de l'esaclier menant à la mezzanine, évoque quelque chose de plus intimiste, où l'on ne peut déceler si les bras manoeuvrant les épais cordages (en provenance des services techniques du lieu de spectacle également) ont pour but de lier ou délivrer la "victime",  laissant le spectateur à sa perplexité, et rappelant immédiatement aussi certaines pratiques religieuses ayant pour but de voiler le visage féminin à "l'étranger".

"Butz&Fouque poursuivent leurs recherches autour du corps en réalisant des photographies, des vidéos et des performances. Leurs images sont le reflet chorégraphié des lieux qu'elles traversent. Le dédoublement, le rangement, la symétrie, la dissonance, l'hybridation, la confusion, le désordre, sont autant de thématiques abordées. Les corps travestis se mêlent souvent aux décors, en questionnant nos architectures, leurs histoires, leurs devenirs et ce qu'ils inscrivent dans nos corps, entre théâtralisation dramatique et burlesque.

Nos images sont comme des scénarios et nous demandons aux regardeurs de trouver au fil des séries le fil de l'histoire. Les costumes sont encore des clefs pour le spectateur, mais le véritable costume c'est le corps de l'autre. Le corps est au centre de la recherche, que devient-il dans notre environnement, notre architecture? Que devient-il quand il est confronté à l'autre? Que fait-on des lieux qui ont abrité ces corps?

Nous continuons nos questionnements jusque dans l'installation de nos images lors d'expositions. Nous assemblons des séries d'images afin de constituer une mémoire du lieu, une histoire, un répertoire unique.
C'est pour nous l'occasion d'exposer notre rapport au lieu et à son expérience. Ceci constitue le film photographique."

Butz&Fouque







Archives expositions personnelles France

Butz&Fouque, Breaking Date Missing fact

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Exposition du 19 janvier au 1er mars 2008 suite résidence septembre-décembre 2007. Production l'Onde - espace culturel de Vélizy-Villacoublay. Micro-Onde centre d'art contemporain, 8 bis, avenue Louis Bréguet - 78140 Vélizy-Villacoublay. Tél.: 01 34 58 19 92.

Archives expositions personnelles (B)